Les symptômes
La transpiration est une fonction naturelle et très utile de certaines glandes de la peau. Seuls son excès (ou son absence) et son odeur peuvent être gênants. Elle est l’expression de l’état de santé général de la personne. Son traitement est donc du ressort du médecin homéopathe qui prescrira les remèdes de terrain. Cependant on peut souvent améliorer les choses par l’automédication.

Le premier conseil
Il ne faut pas supprimer la transpiration mais la réguler. Les remèdes homéopathiques présentent l’avantage d’intervenir en profondeur sur les causes et donc de ramener la transpiration dans ses limites physiologiques.

Les règles de posologie
Prendre 1 granule matin et soir des remèdes choisis :
• Sueurs généralisées ou localisées chez un sujet actif et jovial : Sulfur
15 CH.
• Sueurs de la tête, d’odeurs acides, surtout la nuit, en particulier chez le nourrisson : Calcarea carbonica 9 CH.
• Sueurs du nourrisson pendant la tétée : Calcarea carbonica 9 CH.
• Sueurs généralisées chez le sujet obèse : Calcarea carbonica 9 CH.
• Sueurs généralisées de mauvaise
odeur : Thuya 9 CH.
• Sueurs de la tête et des pieds (mauvaise odeur) : Silicea 9 CH.
• Sueurs généralisées ou localisées chez une personne émotive, sujette au trac : Gelsemium 9 CH.
• Sueurs au réveil : Sambucus nigra 9 CH.
• Sueurs après une maladie grave, pendant la convalescence : China 9 CH.
• Sueurs pendant les règles : Veratrum album 9 CH.

Les précautions à prendre
La plupart des produits d’utilisation locale sont déconseillés car ils perturbent le fonctionnement des glandes de la peau.

Commentaires