Tout choc, accident, traumatisme physique ou psychologique est susceptible de perturber, plus ou moins, les réactions physiques ou psychiques du corps. Le stress mène tout droit au rayon irrésistible des tablettes de chocolat ou à celui (non loin), des bonbons gélatineux, bien sucrés. Très tendance aussi, le libre-service « friandises », où l’on remplit des sachets à l’aide de véritables pelleteuses pleines de vos « bonbecs » préférés. Et vous voici prise la main dans le sac. Cas typique d’une lutte de chaque minute pour ne pas craquer au bureau (« si je mange encore un croco, je tiens jusqu’à 16 h 30 ») ou du chagrin d’amour, enseveli sous des kilos de sucre.
Souvenez-vous que le stress :
• pompe nos réserves en vitamine C, vitamines B et magnésium, 3 éléments essentiels pour une silhouette fine. Remplissez vos stocks à ras bord grâce aux fruits frais et secs, à l’eau minérale riche en magnésium (Hépar, Contrex), aux légumes secs et au chocolat noir (1 ou 2 carrés par jour, pas plus !) ;
• réussit l’exploit de nous épuiser tout en nous empêchant de dormir. Et un malheur ne venant jamais seul, lorsque l’organisme est fatigué, il compense en mangeant ;
• cède du terrain lorsqu’on lui impose une marche tranquille, un film au ciné, un bon bain. Si vous êtes extra-surmenée, c’est encore plus vrai : ces activités ne sont pas du temps perdu, mais gagné. Si, si !
• se nourrit de tabac, d’alcool et de café. Si on le gave de toutes ces « bonnes » choses, il grandit et s’étend, grignotant notre vitalité au passage;
• est un maître exigeant et omniprésent. Certains stress sont inévitables (accidents, problèmes financiers impossibles à régler, maladies…)mais la plupart sont entre nos mains. Se retrouver au milieu des embouteillages chaque jour à la même heure n’est pas une fatalité, crouler sous le boulot parce qu’on ne sait pas dire « non », non plus. Taper du pied parce qu’on imagine être dans la file d’attente la plus lente au supermarché encore moins. Allumer la télé dès le réveil, l’éteindre lorsqu’on tombe de fatigue le soir, et subir ce bruit de fond permanent itou ;
• prend toujours plus de place relative que réelle. Oui, c’est vrai, vous avez encore marché sur un chewing-gum, oui il colle à votre semelle. C’est pénible, mais est-ce vraiment grave ?

A RETENIR

• Faites confiance à l’homéopathie pour vous aider à surmonter vos stress, mais n’attendez pas qu’elle règle vos comptes avec votre mari ou votre patron.
• Mangez des céréales complètes, du pain complet, du riz (basmati ou complet) ou des légumes secs (lentilles, haricots secs…) à chaque repas.
• Revoyez vos apports en magnésium : ils sont forcément déficients. Et vous n’arriverez pas à grand-chose tant que vous n’aurez pas refait vos stocks : une cure de Donat (eau la plus riche du monde en magnésium) et/ou des compléments alimentaires de magnésium marin sont nécessaires tant que vous ne serez pas sortie de votre environnement stressant.
• Si le déséquilibre s’installe, n’essayez pas de sortir seule d’une situation que vous ne maîtrisez pas.

 

Pourquoi, comment ?
De quel genre de stress souffrez-vous ? Avez-vous subi un choc physique, comme lors d’un accident de voiture ? Etes-vous perturbée par un traumatisme psychologique, après un deuil ou un chagrin d’amour ? Vous sentez-vous surmenée : trop de boulot, de choses à gérer, de responsabilités ? Et comment se manifestent vos tensions ? Devenez-vous agressive ou vous renfermez-vous sur vous-même ? Avez-vous des problèmes de digestion ? Restez-vous muette ou fondez-vous en torrents de larmes ? Avant tout, faites le point.

– Vous avez eu un accident, de voiture, de ski ou de vélo. Vous avez eu peur, votre corps a souffert et il réagit… en se rassurant avec la nourri-
ture et en se protégeant de quelques kilos ! Il faut évacuer ce mauvais souvenir le plus rapidement possible, avant même de commencer un régime.
•  La solution : ARNICA MONTANA 9 CH, 1 dose, puis ARNICA MONTANA 15 CH,1 dose le lendemain.

Vous ne savez pas exprimer votre colère, protester devant une injustice, vous rebeller face à l’autoritarisme abusif de votre patron. Vous n’exprimez rien, vous rentrez tout… et le contenu du frigo par la même occasion. Manger est devenu votre moyen d’expression. Il faut lever le barrage qui vous empêche de vous extérioriser. La solution : STAPHYSAGRIA 9 CH, 1 dose, puis STAPHYSAGRIA15 CH, 1 dose le lendemain. Vous devez passer un examen ou un concours, parler en public ; vous êtes convoquée dans le bureau du chef, vous attendez un résultat d’analyses ou une réponse après un entretien d’embauché. Vous vous sentez paralysée par la situation, impuissante à agir, vous avez le trac… et vous avalez votre angoisse en grignotages !

•  La solution : GELSEMIUM 9 CH, 1 dose puis GELSEMIUM15 CH, 1 dose le lendemain.
– Vous venez d’apprendre une mauvaise nouvelle : vous êtes en deuil d’un de vos proches, vous avez raté un examen, on vous a refusé une augmentation… Cette fois, c’est votre peine et votre douleur que vous mangez.
•  La solution : GELSEMIUM 9 CH, 1 dose puis GELSEMIUM 15 CH, 1 dose le lendemain.
– Il est parti, vous venez de vous faire plaquer.
Vous ruminez votre chagrin, vous vous renfermez sur vous-même et vous compensez la déception en grignotant, de préférence des biscuits apéritifs ou du saucisson, n’importe quoi pourvu que ce soit bien salé.

• La solution : NATRUM MURIATICUM 9 CH, 2 granules 3 fois par jour.
– C’est un vrai chagrin d’amour (et plus seulement une déception sentimentale) qui vous fait ingurgiter les calories au-delà de ce que vous pouvez compter ! Vous pleurez sans discontinuer, des torrents de larmes ! Vous avez la sensation que vous ne pourrez pas vous arrêter tant qu’on ne viendra pas vous consoler. Bien que frileuse, vous aimez marcher ou faire du vélo au grand air : vous vous sentez toujours mieux ensuite.
• La solution : PULSATILLA 9 CH, 2 granules 3 fois par jour.

– Le stress décuple votre appétit et vous rend agressive.
• ha solution : ANACARDIUM ORIENTALE 9 CH, 2 granules 3 fois par jour, et à chaque fois que vous sentez la faim.
– Vous vous jetez sur les sucreries pour compenser votre tension et vos angoisses, alors même qu’elles vous donnent systématique-
ment mal à l’estomac.
• La solution : ARGENTUM NITRICUM 9 CH, 2 granules 3 fois par jour.
– Vous souffrez de ballonnements depuis que vous êtes stressée. Votre ventre gonfle dès que vous commencez à manger, il devient dur et douloureux, vous devez desserrer votre ceinture dès les premières bouchées. Et vous vous sentez toujours plus mal entre 16 h et 20 h.
• La solution : LYCOPODIUM 9 CH, 2 granules 3 fois par jour.

Dans tous les CAS

Pour éviter de compenser le stress
en grignotant, prenez, jusqu’à re-
devenir zen :IGNATIA AMARA 9 CH, 2 granules
3 fois par jour.

Commentaires