Les symptômes
La puberté est une période normale de développement des organes génitaux et d’apparition des caractères sexuels secondaires (pilosité, barbe, sein, mue de la voix). Son âge de survenue varie selon les individus. L’acné accompagne souvent la puberté. Elle est due à l’infection secondaire des glandes sébacées de la peau (glandes qui sécrètent en permanence un sébum protecteur), suite à leur augmentation de volume sous l’action des produits hormonaux qui assurent la puberté. On observe alors la formation de petits kystes fermés ou ouverts à la peau. On parle alors de comédons (ou points noirs).

Le premier conseil
Chaque enfant fait sa puberté à son heure et il est recommandé de ne
pas intervenir par des médicaments agressifs durant cette période. Tous les traitements hormonaux qui pourraient perturber son bon déroulement sont donc déconseillés sauf indication particulière précise posée par un spécialiste compétent.

Les règles de posologie
Puberté
Les remèdes homéopathiques peuvent être utilisés pour donner un « coup de pouce» au processus naturel. Dans tous les cas donner : Pulsatilla 15 CH, 1 granule matin et soir, pendant 3 à 6 mois. Ajouter selon les circonstances :
• Adolescent craintif et intériorisé, souvent grand et longiligne : Natrum muriaticum 15 CH, 10 granules par semaine, 3 à 6 mois.
• Adolescent fatigué par des poussées de croissance rapides : Calcarea phosphorica 7 CH et Symphytum 9 CH, 1 granule matin et soir.
• Adolescent râleur, intelligent mais qui manque de confiance en lui : Lycopodium 15 CH, 10 granules par semaine, 3 à 6 mois.
• Adolescent instable, agité avec des tics : Agaricus 15 CH, 10 granules par semaine, 3 à 6 mois.

Acné
• Au début, au stade des petits points noirs sur une peau grasse. Sélénium 7 CH, 1 granule 2 fois par jour.
• Par la suite, si le comédon s’indure, s’infecte (petit point blanc de pus) et devient douloureux, ajouter Eugenia jambosa 7 CH. 1 granule 2 fois par jour.
• Si les lésions sont brûlantes, piquantes et localisées surtout à la face, à la poitrine et aux épaules, ajouter Kalium bromatum 7 CH, 1 granule 2 fois par jour.
• Si les lésions sont également localisées dans les endroits où la peau est presque directement en contact avec Fos : régions du front, du conduit de l’oreille, du nez, du coccyx, prendre simultanément deux autres remèdes : Ledum palustre 7 CH et Calcarea picrata 7 CH.
• Pour les cicatrices de l’acné, deux remèdes : Antimonium tartaricum 9 CH, 1 granule 2 fois par jour, pour les cicatrices bien limitées, de petite taille, ayant l’aspect d’un cratère rouge violacé ; Graphites 15 CH, 1 granule 2 fois par jour, pour les cicatrices dites « chéloïdes » c’est-à-dire très boursouflées et disgracieuses.
• Dans tous les cas, pour la désinfection locale, utiliser Calendula, teinture-mère, 15 gouttes dans XA de verre d’eau. Ce traitement sera potentialisé par les remèdes de terrain adaptés à chaque type humain.

Les précautions à prendre
Concernant l’acné, la lésion élémentaire (le comédon) peut se développer et se compliquer et la consultation de son médecin homéopathe s’impose alors. Parfois, le recours temporaire aux antibiotiques est justifié.

Commentaires