En bref
• Dépressions graves.
• Diarrhées chroniques indolores.
• Troubles osseux de l’enfant et de l’adolescent.

Origine du remède
L’acide phosphorique concentré.

Actions dominantes
Dépression du système nerveux avec asthénie et tendance à la dé-
sinsertion du milieu social, refus de communiquer, indifférence. Sueurs nocturnes. Faiblesse sexuelle après excès. Diarrhées avec gaz, indolores, contenant des aliments non digérés. Décalcification osseuse.

Signes secondaires
Maux de tête à la nuque et au sommet du crâne. Somnolence pendant la journée et insomnie nocturne malgré un grand désir de sommeil. Aggravation par les contrariétés, les excès, le bruit. Pour la diarrhée, par les fruits et aliments acides. Amélioration par le sommeil.

Modalités d’utilisation
1. Dépression avec coupure vis-à-vis du monde extérieur survenant dans les suites de contrariété ou de grand chagrin.
2. Diarrhées chroniques, indolores et sans épuisement.
3. Troubles osseux de la croissance.

Domaine d’action
• Système nerveux central. Psychisme.
• Appareil intestinal.

Synergie possible
Natrum carbonicum, Staphysagria, Kalium phosphoricum. Calcarea phosphorica, Silicea.

Type sensible
Grand adolescent maigre, fatigable, avec tendance à l’indifférence, souffrant fréquemment du dos et de diarrhées chroniques.

Commentaires