En bref
• Remède majeur (polychreste).
• Hypersensibilité et hyperexcitabilité.
• Hypertension.
• Troubles digestifs.
• Migraines.
• Sédentarité.

Origine du remède
La noix vomique, graine du vomiquier.

Actions dominantes
Hypersensibilité sensorielle suivie rapidement de convulsions. Hyperexcitabilité avec tendance spasmodique concernant surtout le système nerveux et l’appareil digestif.

Signes secondaires
Sujet irascible, impulsif, querelleur, toujours impatient, de mauvaise humeur le matin. Somnolence après le repas, améliorée par un court somme. Insomnies la nuit vers 3 ou 4 h du matin. Migraines suite à des excès de table. Langue chargée. Désirs d’alcool, de mets épicés, de condiments, de café. Aversion fréquente pour le pain et la viande. Troubles hépatiques dus aux excès. Constipation. Hémorroïdes. Eternuements spasmodiques le matin. Grande sensibilité aux odeurs. Écoulement du nez le jour, arrêt la nuit. Aggravation le matin au réveil, après les repas, par la colère, par l’effort intellectuel, par le café, par le vin, l’alcool et le tabac. Amélioration par le sommeil ininterrompu, par la chaleur, le temps humide et la sieste.

Modalités d’utilisation
1 . Hypersensibilité général»’. Insomnies et troubles de la mémoire des surmenés. Migraines des sédentaires.
2. Hypertension artérielle chez les sujets de type Nux vomica.
3. Crampes et convulsions.
4. Troubles de la digestion et du transit suite à des excès de table.
Constipation. Hémorroïdes. Alcoolisme.
5. Rhinites. Grippes avec accès fébriles.

Domaine d’action
• Système nerveux central.
• Psychisme.
• Système digestif.
• Foie.

Synergie possible
Ignatia, Gelsemium, Sulfur, Nux moschata.

Type sensible
Dominateur et hyperactif, ambitieux, querelleur et tatillon, excessif
en tout jusqu a la voracité, agressif, ce sujet conserve cependant, tant qu’il est équilibré, un excellent pouvoir d’adaptation. Sédentaire, il
abuse volontiers et régulièrement du café, du vin, des alcools et du tabac. Le prototype en est le chef d’entreprise toujours débordé et l’on trouve, sous ce type humain, de nombreux responsables sans diplômes, qui « se sont faits tout seuls ». Souvent un peu trop gros, empâté par les excès de nourriture et la sédentarité, il est de type sanguin.

Commentaires