Origine du remède
Le mélilot, plante dont on utilise la partie aérienne fleurie.

Actions dominantes et utilisation
Maux de tête congestifs soulagés par un saignement de nez ou une autre hémorragie. Insolation avec céphalées pulsatiles. Aggravation à la ménopause et par Forage. Amélioration par une hémorragie.

Domaine d’action
Le sang et le système vasculaire.

Synergie possible
Lachesis, Sulfur et Aurum.

Commentaires