Bien que des hommes puissent répondre à cette typologie, le sujet
Platina est préférentiellement une femme. Nous le décrirons donc au féminin.

Comment se présente-t-elle ?
« Vous savez, je ne suis pas femme à me laisser raconter n’importe quoi,.. ». Cette phrase dépeint bien la personnalité égocentrique, à la féminité provocante, de cette personne aux tenues voyantes et clinquantes, ou à la sobriété vestimentaire étudiée, très bon chic bon genre. Toute tournée vers elle-même, elle exprime, vis-à-vis des autres, des sentiments peu profonds qui viennent se briser dès les premières contrariétés ou humiliations.

Que fait-elle ?
Continuellement préoccupée d’elle-même, Platina ne peut exercer une profession que si elle lui permet d’être remarquée, voire adulée. Elle sera « artiste » ou styliste ou publicitaire, ou même journaliste, ou, encore rédactrice, « en chef », bien sûr, mais il n’est pas certain qu’elle réussira car, dans ces milieux où l’apparence et la forme l’emportent
fréquemment sur le fond, elle sera en butte à la jalousie et à la mesquinerie, autant de stress qui peuvent la faire facilement décompenser.

Physique
Il s’agit toujours d’une femme qui soigne sa présentation donc son
corps, n’accepte pas le gramme de graisse en trop, passe du temps à se maquiller et à rechercher vêtements et bijoux qui la mettent en valeur. Platina, s’il lui arrive, en période de difficultés, de ne plus être conforme au canon de beauté qu’elle s’est fixée, fera tout pour que personne ne s’en aperçoive.

Psychisme
Terriblement narcissique, Platina met tout en œuvre pour provoquer le désir et séduire. Mais ses sentiments superficiels montrent bien qu’elle investit tout pour son plaisir au détriment de la réalité qui va revenir en force sur elle comme un boomerang trop facilement rejeté. Son humeur très variable est une preuve supplémentaire de cette ambiguïté psychique.

Déséquilibres et maladies
Toute agression, donc chaque stress de la vie, est perçue comme une offense personnelle d’autant plus intolérable qu’elle atteint l’image d’un moi cultivé, peaufiné, et présenté comme infaillible. Que vienne l’échec, qu’il s’agisse d’un échec amoureux ou d’un échec professionnel, et la blessure d’amour-propre est véritablement intolérable. Dans un premier temps, Platina fait face et tente de
colmater les brèches de son ego, devient agressive et provocante, ac-
centue le jeu de la séduction. Puis, lorsque tout lui semble irrémédiablement perdu, elle s’effondre dans la grande dépression avec quelques tendances suicidaires.

Règles d’utilisation

Chez le sujet de ce type, une prise de PLATJNA 15 CH, une dose chaque se-
maine, le dimanche matin, et une prise du même médicament PLAT3NA 9 CH. 3 granules chaque soir avant le repas ou avant de se coucher. Des cures de 2 à 3 mois sont conseillées durant les périodes de stress notamment. Les cures peuvent durer plus longtemps en cas de stress permanent.

Commentaires