Comment se présente-t-il ?
Le sujet Causticum est encore plus pessimiste que le sujet Thuya. On
peut dire que, par moment, il atteint au désespoir avec comme toile de fond une auto-accusation permanente concernant son passé et une grande incapacité de décision pour le présent. Cet état n’est pas donné à la naissance mais s’acquiert au cours de la vie chez des sujets évidemment prédisposés. On voit ainsi apparaître le type Causticum à la suite d’un veuvage, d’un déménagement avec perte du voisinage, d’une hospitalisation, d’une mise à la retraite ou, fréquemment, de l’entrée dans une maison de retraite considérée comme l’antichambre de la mort. Mais on le rencontre aussi chez des sujets de tous âges qui présente le syndrome aigu des déracinés : travailleurs migrants, délinquants incarcérés ou faux aventuriers égarés loin de leurs racines.

Que fait-il ?
La description précédente incite à penser qu’il n’y a pas de métier ou
de fonction spécialement adapté au type Causticum.

Physique
Les sujets justiciables du remède Causticum sont généralement mai-
gres, fatigables, à la démarche lente et mal assurée. Ils restent souvent immobiles, prostrés, somnolents, en attente, et leur visage exprime une forte anxiété.

Psychisme
Le sujet Causticum est donc un grand anxieux désespéré. Généralement silencieux, passif, il s’enferme dans son indifférence intérieure s’il vit seul et manifeste, au contraire, une opposition obstinée et revendicatrice vis-à-vis des structures de fonctionnement
de la collectivité où il a été placé car il perçoit cette situation comme annonciatrice flç sa mort imminente.

Déséquilibres et maladies
Un stress peut lui porter le coup fatal dans la mesure où tout son comportement est un renoncement, plus ou moins larvé, à vivre. En effet, un tel sujet qui vit, par inadaptation, en marge de la réalité sociale n’a que peu de possibilités de réagir à l’agression. Il faudra donc tenter de le protéger au maximum avant d’essayer de reconstruire sa personne.

Règles d’utilisation

Chez le sujet de ce type, une prise de CAUSTJCUM 15 CH, une dose chaque se-
maine, le dimanche matin, et une prise du même médicament CAUSTJCUM 9 CH,
3 granules chaque soir avant le reps ou avant de se coucher. Des cures de 2 à 3
mois sont conseillées durant les périodes de stress notamment. Les cures peuvent durer plus longtemps en cas de stress permanent.

Commentaires