En bref
• Remède majeur (polychreste).
• Troubles veineux.
• Ménopause.
• Hypersensibilité, jalousie.

Origine du remède
Le venin d’un serpent d’Amérique du Sud.

Actions dominantes
Ralentissements cardiaque et respiratoire. Troubles de la dilatation et de la constriction des vaisseaux sanguins. Le sang coagule moins bien, ce qui entraîne des hémorragies, des ecchymoses.

Signes secondaires
Latéralité gauche. Hypersensibilité à la chaleur, au bruit et surtout au
toucher. Alternance d’excitation et de dépression. Grande volubilité. Caractère jaloux. Insomnie avant minuit. Rêves angoissants de mort. Langue sèche. Amygdales pourpres, très sensibles. Déglutition très pénible surtout pour les liquides. Hémorroïdes externes violacées, améliorées en saignant. Désirs d’alcool vl d’huîtres. Sinusite ou rhinite qui commence par des maux de tête et est améliorée par l’écoulement. Bouffées de chaleur. Maux de tête congestifs. Migraine surtout à gauche. Certaines hypertensions artérielles. Troubles variqueux. Règles irrégulières, peu abondantes, de sang noir. Tous les troubles sont soulagés dès l’apparition des règles. Aggravation pendant et après le sommeil, avant les règles, par le retard, l’insuffisance ou la disparition d’un écoulement, la chaleur, le soleil, le toucher, le confinement, la constriction. Amélioration pendant les écoulements, le soir, la nuit, par le grand air.

Modalités d’utilisation
1- Grand remède de la ménopause et de ses troubles.
2. Tous les troubles veineux.
3. Alcoolisme, délire alcoolique.
4. Troubles neuropsychiques : jalousie, délire de persécution.

Domaine d’action
• Système nerveux central
• Psychisme.
• Système génital féminin.
• Système veineux.

Synergie possible
Vipera. Ignatia, Sepia, Nux vomica.

Type sensible
Sujet instable, excessif, très réactif, susceptible et méfiant qui consi-
dère que tout est dirigé contre lui de façon intentionnelle. Il parle énormément, laissant échapper, dans un discours hyperbolique, des torrents de paroles. Cependant il existe aussi sous un aspect beaucoup plus discret. Il s’agit alors de personnes actives mais agitées, hâtives et inquiètes. Volontiers taciturnes, elles s’énervent de ne pouvoir mener à bien une tâche dont elles ont mal mesuré l’ampleur et elles explosent en imprécations lorsque la participation d’autrui, qu’elles ont requise de façon véhémente, vient à leur être refusée. Il s’agit le plus souvent d’une femme, un peu enveloppée, d’âge mûr, au visage trop plein, couperosé s’il y a alcoolisme surajouté. Cependant, l’indication de Lachesis peut se rencontrer à tout âge, chez des personnes de morphotypes très différents et chez l’homme également.

Commentaires