L’homéopathie est une médecine de la personne au sens plein du terme. Chaque sujet est entendu dans son originalité et dans sa globalité.

L’unité de la personne

Le déroulement d’une consultation homéopathique présente veritablement un caractère révolutionnaire dans le contexte médical actuel. Elle s’affiche en effet résolument a contre-courant de la fragmentation de l’acte médical en multiples spécialités, en prônant l’unité de la personne.
De ce fait, elle impose à chaque praticien confronté à chaque patient ce retour sur soi, ce retour en arrière en quête d’un sens accessible, seule démarche qui puisse garantir une authentique relation d’aide. Car la maladie a du sens et ce sens est inscrit dans l’histoire de chaque sujet. Loin d être une mécanique dont on peut changer les rouages comme voudrait le faire croire une médecine purement technicienne, la personne humaine doit toujours être appréhendée dans sa globalité physique, psychique, culturelle et historique. C’est cette démarche qu’assure le médecin homéopathe. Pour cette raison, on dit souvent que l’homéopathie est une médecine globale ou encore holistique. Plus simplement, et en donnant toute sa valeur au mot, on peut dire que l’homéopathie est une médecine de la personne.

L’originalité de la personne

La science nous Ta confirmé : chaque sujet est génétiquement original (sauf les vrais jumeaux appelés homozygotes). Cela signifie qu’il est biologiquement et psychiquement original. L’un des paradoxes de la médecine classique consiste dans l’application de traitements identiques, standardisés, à des personnes pourtant différentes. L’homéopathie nous permet, au contraire, d’individualiser tous nos traitements en cherchant, dans la longue liste de nos remèdes, celui ou ceux qui conviennent particulièrement à chaque patient en fonction des symptômes qu’il présente et en fonction de son histoire.

Commentaires