Origine du remède
Le carbonate de potassium dissous dans l’eau.

Actions dominantes
Asthénie avec irritabilité, mauvais état général, frilosité. Défaillance
de nombreux organes : fatigabilité musculaire, insuffisance cardiaque,
oedèmes d’origine cardiaque ou rénale, rhinopharyngites, insuffisance respiratoire, asthme, insuffisance digestive, hémorroïdes, troubles urinaires. troubles des règles, anémies, arthrose.

Signes secondaires
Transpiration abondante même par temps froid. Aggravation vers 3 h
du matin, par le froid humide, à la moindre fatigue. Amélioration par la chaleur.

Modalités d’utilisation
Grand remède du vieillissement et de la défaillance organique progressive.

Domaine d’action
Tous les métabolismes.

Synergie possible
Natrum carbonicum, Arsenicum album, Sepia, Calcarea carbonica, Psorinum.

Type sensible
Le remède est particulièrement indiqué chez des sujets las, dépres-
sifs, découragés, hypersensibles au bruit et au toucher même léger, très aggravés par la moindre contrariété. Au physique, le teint est pâle, le visage bouffi avec parfois un petit signe caractéristique : un œdème du coin de la paupière gauche.

Commentaires