Les oligo-éléments comme le cuivre, le fer, le magnésium, le zinc, le manganèse, et les vitamines comme les vitamines A, E, C ou Bl, se trouvent en très petites quantités dans l’organisme mais sont cependant tout à fait indispensables à la vie. On les appelle « micronutriments ». Leur rôle est de participer au bon déroulement de
la plupart des milliards de réactions chimiques qui se produisent à chaque instant dans notre corps. Ils interviennent comme des catalyseurs, ce qui signifie qu’ils permettent l’accomplissement de la réaction et qu’ils peuvent servir de nouveau pour une autre réaction car ils ne sont ni consommés ni détruits dans l’opération. Ainsi, l’organisme n’a besoin que de très petites quantités quotidiennes de ces micronutriments. En revanche, ces petites quantités doivent être parfaitement utilisables. La plupart des oligo-éléments font partie des remèdes homéopathiques. Ainsi, le cuivre prescrit sous la dénomination de Cuprum en dilution homéopathique 5 CH (un dix milliardième de milligramme) est bien un remède homéopathique très utile dans le traitement des crampes. De même, le manganèse est prescrit sous la dénomination Manganum, le cobalt s’appelle Cobaltum et le zinc, Zincum. Mais le cuivre prescrit à des doses de quelques milligrammes sous forme de gluconate de cuivre n’est pas un remède homéopathique. Il est cependant très utile comme anti-infectieux. Les vitamines n’existent pas en dilution homéopathique mais peuvent cependant être prescrites sous forme d’isothérapiques à toutes les dilutions. Dans de nombreuses affections, prescrites à doses pondérables, elles participent à restaurer un équilibre métabolique altéré : c’est le cas de la vitamine E dans les maladies cardiovasculaires et le diabète. Que ce soit en dilutions homéopathiques ou en doses de l’ordre du milligramme, les homéopathes, fréquemment, utilisent les micronutriments qui sont des médicaments très intéressants agissant en synergie avec leurs propres remèdes.

Les micronutrimentsOn en distingue aujourd’hui trois groupes :- Les oligo-éléments : aluminium, antimoine, arsenic, bore, chrome, cobalt, cuivre, étain, fer, fluor, iode, lithium, magnésium, manganèse, molybdène, nickel, rubidium, sélénium, silicium, vanadium et zinc.

-Les vitamines. On distingue :
Les vitamines liposolubles : vitamine A (rétinol). vitamine D (calciférols). vitamine E (tocophérol) et vitamine K (phylloquinone).
Les vitamines hydrosolubles : vitamine B1 (thiamine), vitamine B2 (riboflavine), vitamine B3 ou P2 (acide nicotinique). vitamine B5 (acide pantothénique), vitamine B6 (pyridoxine), vitamine B8 ou H (biotine). vitamine B9 (acide folique), vitamine B12 (cobalamine), vitamine C (acide ascorbique).

– Les flavonoïdes qui constituent la plupart des pigments colorés des légumes et
des fruits. Ces molécules sont des antioxydants très puissants.

Commentaires