En bref
• Etats inflammatoires avec fièvre peu élevée.
• Maladies éruptives de l’enfance.

Origine du remède
Le phosphate de fer.

Actions dominantes
États inflammatoires avec fièvre peu élevée. Congés! ion et hémorragies localisées.

Signes secondaires
Pouls rapide mais souple et mou. Saignement de nez. Peau moite. Toux sèche spasmodique, très douloureuse. Expectoration jaune. Aggravation par le toucher, par le mouvement, au petit matin. Amélioration par les applications froides.

Modalités d’utilisation
1. Remède d’indication très fréquente qui correspond aux premiers stades de l’inflammation (stade congestif) dans les affections fébriles.
2. Maladies éruptives. otites, trachéites et bronchites, rhino-pharyngites, grippe au début. Tendance aux saignements de nez.

Domaine d’action
• Les défenses immunitaires.
• Le système respiratoire.
• Le système vasculaire.

Synergie possible
Capsicum. Bryonia. Belladona, Phosphorus.

Type sensible
Le remède est actif sur tous les états infectieux au début, quels que soient la personnalité et l’âge.

Commentaires