En bref
Grand remède de toutes les affections aggravées par l’humidité.

Origine du remède
La tige jeune feuillée et fleurie de la douce-amère.

Actions dominantes
Hypersensibilisation à l’humidité froide avec atteinte inflammatoire
des muqueuses digestives et respiratoires, poussée ganglionnaire aiguë, douleurs des muscles et des articulations, apparition de verrues sur la peau et d’éruptions humides qui démangent.

Signes secondaires
Frilosité générale. Sensation de meurtrissure. Alternance des éruptions avec rhumatismes et diarrhées. Aggravation par le froid humide, par le temps pluvieux, la nuit, au repos. Amélioration par la chaleur et le temps sec, par le mouvement.

Modalités d’utilisation
1. Toutes les manifestations respiratoires, digestives et articulaires en
rapport avec une exposition au froid humide (diarrhées, toux sèche ou grasse, ganglions, rhumatismes).
2. Verrues planes du dos de la main.

Domaine d’action
• Appareil respiratoire.
• Système ostéo-articulaire.
• Appareil digestif.
• Peau.

Synergie possible
Rhus toxicodendron. Ruta, Thuya, Bryonia.

Type sensible
Individu gras et cellulitique, très sensible au froid humide.

Commentaires