Le traitement de la dépression est du ressort du médecin homéopathe qui choisira soigneusement le ou les médicaments de terrain et leur posologie. L’automédication donne cependant des résultats, surtout au début de la maladie, mais le choix du remède et de sa dilution est difficile. Dans tous les cas, il faut utiliser des hautes dilutions 15 CH ou 30 CH à raison de 1 granule matin et
soir pendant des semaines. On choisira selon les modalités :
• Suite de contrariétés, chagrins ou deuils : Staphysagria 15 CH et Ignatia 15 CH.
• Sujet anxieux et déprimé qui craint de ne jamais guérir : Arsenicum album 15 CH.
• Dégoût de vivre et pulsions suicidaires chez un sujet habituellement pessimiste : Aurum metallicum 15 CH.
• Suite de surmenage intellectuel avec lenteur de l’idéation et baisse de la mémoire : Kalium phosphoricum 15 CH.
• Sujet solitaire qui ressasse ses problèmes et refuse la consolation : Natrum muriaticum 15 CH.
• Suite d’accouchement : Sepia 30 CH.
• Sujet hypersensible, inhibé : Ambra grisea 15 CH et Ignatia 15 CH.
• Au moment de la ménopause : Lachesis 15 CH.
• Sujet fatigué qui devient indifférent à tout : Phophoricum acidum 30 CH.

Les précautions à prendre
Toujours éviter les produits stimulants et dopants ainsi que toutes les drogues (café, thé, anabolisants) qui ne font que masquer la fatigue et la dépression et conduisent l’organisme à l’épuisement.

Commentaires