Les symptômes
Maladie infectieuse (bactérienne) qui atteint les enfants de 2 à 7 ans, mais peut cependant se voir à tout âge. Rare depuis la pratique de la vaccination, elle est souvent grave chez le nourrisson non vacciné pour lequel il faut toujours consulter. Se caractérisée par une toux quinteuse très éprouvante.

Le premier conseil
S’il s’agit d’un jeune enfant, surveiller les quintes au cours desquelles
les glaires peuvent obstruer les voies respiratoires.

Les règles de posologie
• Au début, toux sèche, violente, incessante, aggravée la nuit, sans fièvre. Du nez coule un liquide clair, abondant qui irrite la lèvre supé-
rieure. Saignement nasal et larmoiement non irritant complètent le
tableau : 1 granule toutes les deux heures, à espacer selon amélioration, de Belladona 5 CH, Allium cepa 7 CH et Ferrum phophoricum 7 CH et 10 granules chaque jour, pendant trois jours, de Carbo vegetabilis 30 CH.
• Des quintes de toux apparaissent, d’abord sèches, aggravées après minuit avec vomissements. La fièvre survient par accès réguliers. La nuit, le malade transpire et se plaint d’être faible et épuisé : Drosera 15 CH, Arnica 9 CH, Ipéca 5 CH, 1 granule toutes les deux heures et à répéter à chaque quinte.
• Les quintes aboutissent au rejet abondant de mucosités visqueuses et blanchâtres qui s’écoulent en longs filaments : Coccus cacti 5 CH et Kalium bichromicum 5 CH, 1 granule toutes les deux heures et à répéter à chaque quinte.
• Sur la fin, la toux devient sèche la nuit, grasse le jour et entraine le rejet de mucosités jaunes non irritantes : Pulsatilla 5 CH et Sulfur iodatum 5 CH, 1 granule 2 fois par jour pendant 15 jours.
• Pour les toux résiduelles qui réapparaissent à chaque rhume : en alternance 10 granules de Drosera 30 CH et 10 granules de Pertussinum 30 CH tous les 15 jours.

Les précautions à prendre
Éviter le contact avec de très jeunes nourrissons non vaccinés, car la coqueluche est très contagieuse par voie respiratoire.

Commentaires