Les symptômes
Il s’agit des troubles du comportement qui perturbent fortement la vie du sujet et de son entourage, comme les colères ou les terreurs nocturnes. Leur traitement rentre dans le cadre des remèdes de terrain. Cependant, certains cas peuvent être calmés en automédication.

Le premier conseil
Un travail de psychothérapie est souvent utile pour accompagner les remèdes.

Les règles de posologie
Colères
Utiliser, pour chaque remède, 1 granule, matin et soir et au moment des crises.
• Enfants agités, capricieux et coléreux : Chamomilla 15 CH.
• Adultes déprimés par le surmenage et qui expriment leur colère par des grossièretés : Anacardium orientale 15 CH.
• Adultes très actifs et excessifs, aux colères violentes et soudaines : Nux vomica 9 CH.
• Colères qui provoquent des douleurs névralgiques, des spasmes, des crampes : Colocynthis 15 CH.
• Colères très longtemps contenues chez des personnes irascibles et susceptibles avec crampes intestinales et troubles génito-urinaires : Staphysagria 15 CH.

Terreurs nocturnes de l’enfant
Dans tous les cas donner : Hyoscyamus 9 CH et Stramonium 9 CH,
1 granule de chaque avant le repas du soir. Ajouter en fonction des circonstances, 1 granule de :
• Cina 7 CH, si l’enfant est agité et a des vers (oxyures).
• Kalium bromatum 7 CH, si les terreurs sont accompagnées de
grincements des dents et de gémissements pendant le sommeil.
Les précautions à prendre Eviter les psychotropes « calmants »
qui atténuent les symptômes au détriment de la vigilance sans régler la situation.

Commentaires