La cellulite n’a rien à voir avec le surpoids. Il est donc nécessaire de traiter les deux séparément.
La cellulite se concentre dans certaines zones précises (ventre, taille, fesses, cuisses). Une fois installée, elle est très difficile à déloger. En effet, constituée d’eau et de graisses emprisonnées dans un réseau fibreux qui entoure les cellules graisseuses, c’est un vrai bunker !
Il est nécessaire d’agir sur les quatre fronts :
• le stockage des graisses ;
• la rétention d’eau ;
• les « coques » fibreuses qui maintiennent le tout en place ;
• la circulation veineuse.

Une certitude : n’espérez pas vous en tirer sans exercice physique, ce serait peine perdue. Mais l’homéopathie peut vous aider à « décoincer » le mécanisme, ce qui est le plus difficile en cas de cellulite.
Quel que soit votre « coup de pouce homéopathique » vous n’échapperez pas à :
• l’activité physique, on vient de le dire. Mais pas n’importe laquelle ! La boxe thaïe et le ski ne pourront rien pour vous. Ce qu’il vous faut,
c’est un sport au cours duquel une pression est appliquée contre la peau, pour que cette dernière soit comme « massée ». C’est exactement le cas avec l’aquagym : résultats spectaculaires rapides, à condition de s’y astreindre au moins une fois par semaine et avec vigueur!
• un recadrage alimentaire pour éviter d’aggraver votre cas. Trop de sucre = de la graisse stockée. A l’inverse, + de protéines = + de muscles, donc moins de graisse.

À RETENIR

  • Le drainage lymphatique, pratiqué par un kiné, est un grand classique. Efficace.
  • Mangez plus de protéines (poisson, jambon, viande) et moins de glucides (sucreries, pâtes blanches, riz blanc, pain blanc, pommes de terre).
  • Massez vos chevilles, genoux, cuisses, fesses. Avec un gel anticellulite, c’est encore mieux ! Si vous ne stimulez pas la circulation sanguine, n’espérez aucun résultat.
  • Les crèmes antigraisses déstockent le gras mais ne le brûlent pas. Seule l’activité physique peut vous en débarrasser, sinon il retournera d’où il vient : dans vos cuisses.

 

Pourquoi, comment ?
De la cellulite, certes, mais quelle cellulite ? Celle qui empire dès que le temps se met à la pluie ? Celle qui ne supporte pas que vous mangiez une once de gras ? Ou celle qui va de pair avec votre mauvaise circulation sanguine ? Tâtez-vous bien avant de choisir comment vous allez la faire fondre.
– Dès qu’il pleut, vous vous sentez gonflée. Ou quand vous êtes au bord d’une rivière ou d’un lac. Ou à la mer. Enfin, dans une atmosphère humide. le moindre repas un peu gras augmente encore l’aspect « peau d’orange » de vos jambes, depuis le tour de taille jusqu’aux chevilles.

• La solution : THUYA OCCIDENTALIS 5 CH, 2 granules 3 fois par jour.
– C’est tout votre corps qui s’enrobe, et pas seulement les jambes, de cette méchante couche de graisse et d’eau. Vous aussi supportez mal
l’humidité et le gras.
• La solution : NATRUM SULFURICUM 5 CH, 2 granules 3 fois par jour.
– La cellulite s’agglutine… malgré tout. Elle cède devant les massages doux que vous affectionnez, mais votre mauvaise circulation la
renforce inexorablement. Vous ne buvez pas beaucoup, mais ce n’est pas tant pour éviter la rétention d’eau, c’est simplement que vous
n’avez pas souvent soif. Et vous n’aimez pas trop le gras, non plus.
• La solution : PULSATILLA 5 CH, 2 granules 3 fois par jour associé à HAMAMELIS 5 CH, 2 granules 3 fois par jour.
– Vous avez bon appétit, surtout pour tout ce qui est salé. Votre buste reste fin, mais le bas de votre corps s’alourdit. Malgré la cellulite, votre peau est sèche. Et en plus, vous ne vous sentez jamais bien en bord de mer.
• La solution : NATRUM MURIATICUM 5 CH, 2 granules 3 fois par jour.

Dans tous les CAS

 

Pensez à vous drainer pour éliminer
la cellulite plus rapidement. Prenez,
jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant :
ORTHOSIPHON TEINTURE MÈRE
20 gouttes 3 fois par jour
ou
BERBERIS VULGARIS 5 CH 2 granules 3 fois par jour.

 

 

Commentaires