En bref
• Remède d’urgence et de terrain.
• Draineur du rein et du foie.
• Lithiase avec colique hépatique et néphrétique.
• Goutte et rhumatismes.

Origine du remède
L’épine vinette, arbrisseau dont on utilise l’écorce de racine sèche.

Action dominante
Diminution de l’élimination urinaire, engorgement, sable rouge dans les urines. Douleurs de la région lombaire irradiant en descendant, surtout à gauche. Lithiase urinaire. Colique hépatique. Crise de goutte.

Signes secondaires
Irritations rouges et démangeaisons sur la peau. Douleurs piquantes, brûlantes, changeant constamment de place et irradiant à distance. Sensation de « bouillonnement ». Aggravation au mouvement et aux secousses. Amélioration au repos et après une élimination urinaire importante.

Modalités d’utilisation
1. Engorgement du rein et du foie chez les gros mangeurs, avec colique hépatique, douleur de la région de la vésicule, constipation ou diarrhées, hémorroïdes, fissures anales.
2. Lithiase de l’uretère avec colique néphrétique surtout gauche et variabilité des urines.
3. Crises de goutte ou de rhumatismes.
4. Éruptions brûlantes qui démangent à la face dorsale des mains et à l’anus.

Domaine d’action
• Les organes de l’élimination : rein et foie.
• Les articulations.
• La peau.

Synergie possible
Benzolcum acidum.

Type sensible
Individu bien en chair, de bonne santé apparente, mais souffrant de façon périodique d’états rhumatismaux ou goutteux avec troubles de l’élimination hépatique et rénale.

Commentaires