En bref
• Remède d’urgence.
• Congestion.
• Inflammation.
• Hypersensibilité.
• Agitation.

Origine du remède
La plante entière fleurie, Atropa belladona.

Actions dominantes
Fièvre élevée avec chute du pouls. Sécheresse des muqueuses. Abattement. Délire violent. Paralysie. Coma et mort.

Signes secondaires
Violence et brutalité d’apparition des symptômes. Congestion vasculaire intense et hypersensibilité locales et générales : rougeur, chaleur, douleur. Battements artériels. Spasmes. Aggravation par le moindre agent extérieur : bruit, lumière vive, froid, courant d’air,
toucher, ébranlement. Amélioration par le repos et la chaleur.

Modalités d’utilisation
1. Toutes les affections à début brutal et violent.
2. Toutes les congestions intenses générales ou locales.
3. Toutes les maladies infectieuses de l’adulte ou de l’enfant avec : visage rouge congestionné, température à 39°/40°C en clochers, sueurs chaudes, maux de tête battants, parfois abattement et délire.
4. Toutes maladies locales avec : rougeur brillante, tumeur d’apparition brutale, douleur pulsatile, chaleur rayonnante comme un abcès au début.
5. Angines. Toux sèches.

Domaine d’action
• Défenses immunitaires au cours de maladies infectieuses.
• Toutes les inflammations.

Synergie possible
Aconit, Apis mellihca. Ferrum phosphoricum, Gelsemium, Stramonium.

Type sensible
Proche de celui de Sulfur : sujet charmant et très convivial quand il est
en bonne santé, il devient irritable et agressif quand il est malade. Le remède développe également bien ses effet sur les sujets Calcarea carbonica.

Commentaires