Origine du remède
Le triodure d’arsenic.

Actions dominantes
Rhinites brûlantes avec tendance à devenir chroniques. Asthénie, agitation, amaigrissement. Insuffisance cardiaque avec troubles du rythme. Bronchite. Asthme.

Signes secondaires
Gonflement des ganglions avec hyperthyroïdie. Desquamation de la
peau par larges plaques. Aggravation en mangeant. Amélioration par le froid et la chaleur.

Modalités d’utilisation
1. Rhinites allergiques chroniques.
2. Asthme.
3. Asthénie avec agitation et inquiétude.
4. Insuffisance cardiaque chez les gens âgés.
5. Certains eczémas.
6. Domaine d’action
• Le système immunitaire.
• L’appareil cardio-respiratoire.
• La peau. Synergie possible
Kalium iodatum, Iodum, Natrum muriodatum, Tuberculimum.

Commentaires