En bref
• Remède majeur (polychreste).
• Atteinte des fonctions vitales.
• Infections aiguës.
• Caractère maniaque et obsessionnel.
• Allergies (asthme et eczéma).
• Maladies à retour périodique.

Origine du remède
L’anhydride arsénieux.

Actions dominantes
Ulcération et nécrose de toutes les muqueuses. Atteinte des tissus nobles : reins, foie, glandes surrénales. Système nerveux : paralysie, convulsions, coma.

Signes secondaires
Baisse progressive de toutes les fonctions vitales. Crampes et tremblements. Sécheresse de la peau, indurations, éruptions squameuses. Douleurs brûlantes améliorées par la chaleur. Sécrétions acres, brûlantes, agressives, de mauvaise odeur. Soif
fréquente de petite quantité d’eau froide. Association anxiété-agitation-fai-blesse. Frilosité. Nausées à l’odeur ou à la vue des aliments. Aggravation entre 1 h et 3 h du matin, par le froid, par les
boissons et aliments glacés, tête basse. Amélioration par la chaleur sous toutes ses formes (sauf les maux de tête), par les boissons et aliments chauds, par les changements de position.

Modalités d’utilisation
1. Indications aiguës : états infectieux graves septiques. Gastro-entérites aiguës, type choléra, intoxications alimentaires. Cystites aiguës. Métrites, vaginites. Douleurs névralgiques brûlantes aggravées par la chaleur. Asthme, coryzas aigus ou spasmo-
diques, alternant avec éruptions cutanées. Infections cutanées aiguës, brûlantes : furoncles, anthrax.
2. Indications chroniques : manifestations périodiques : Asthme, coryza spasmodique, maladies de la peau chroniques comme les eczémas secs, états d’anxiété, d’asthénie, de dépression. Tendance particulière aux parasitoses. Longue convalescence après une maladie.

Domaine d’action
• Les défenses immunitaires.
• Tous les organes majeurs.
• La peau.
• Le psychisme.

Synergie possible
Psorinum. Tuberculinum K.

Type sensible
Sujet précis, économe, minutieux parfois jusqu’à la maniaquerie, il vit
toute son existence sur le mode rituel et respecte des règles bien établies. Il est « lire à quatre épingles »> au moral comme au physique. Possédé par une anxiété permanente il manifeste fréquemment une peur irraisonnée de mourir. Souvent maigre et longiligne, son teint est pâle mais son regard perçant. Remarquable technicien ou
gestionnaire avisé il est souvent l’un des piliers de son entreprise. C’est un allergique : l’asthme et l’eczéma lui sont familiers et la crise d’asthme est cause de bien des terreurs. lorsqu’il tombe malade, un véritable état obsessionnel d’intolérance au désordre s’installe.

Commentaires