En bref
• Spasmes musculaires, tics et tremblements.
• Engelures.
• Intoxication alcoolique.

Origine du remède
L amanite muscarine.

Actions dominantes
Diarrhées intenses. Excitation cérébrale proche de l’ivresse alcooli-
que, délire, hallucinations, spasmes, tremblements, convulsions et contractions musculaires involontaires. Apparition d’éruptions rouges sur la peau avec démangeaisons, sensations de gelures et de piqûres.

Signes secondaires
Aggravation par le coït, par le surmenage intellectuel et par le froid.
Amélioration par le sommeil, par le mouvement lent.

Modalités d’utilisation
1. Les tics et spasmes musculaires de l’enfant, surtout lorsqu’il est fatigué.
2. Les tremblements et notamment les tremblements séniles.
3. Les engelures pruriantes et brûlantes.
4. L’intoxication alcoolique.
5. Les troubles oculaires spasmodiques.
6. La faiblesse intellectuelle.

Domaine d’action
• Système musculaire.
• Système nerveux central.

Commentaires