L’accouchement est un acte naturel qui se déroule, le plus souvent, sans problème. Les remèdes homéopathiques font merveille pour assurer sa préparation dans les meilleures conditions, pour améliorer le travail des contractions et pour dissiper les appréhensions de la future maman.

Le premier conseil
Commencer le traitement dès le début du 9 mois.

Les règles de posologie
• Four le bon déroulement du travail : (‘aulophyl)um 5 CH. 1 granule matin et soir pendant le dernier mois de la grossesse et 1 granule tous les 1/4 d’heure dès le début du travail.
• Pour atténuer le traumatisme musculaire et la perte sanguine. Arnica 15 CH et China 15 CH. 1 granule matin et soir pendant les 15 derniers jours de la grossese et pendant tout le mois qui suit l’accouchement.
• Pour diminuer la crainte. Actea racemosa 15 CH. 10 granules 1 fois par semaine durant le 9e mois et Gelsemium 7 CH. 1 granule matin et soir, chaque jour et 1 granule toutes les heures à partir du déclenchement du travail.

Les précautions à prendre
En cas d’accouchement dit dystocique (lorsque l’enfant se présente dans une mauvaise position ou que le bassin est trop étroit), les remèdes homéopathiques n’interviendront pas directement mais pour calmer l’anxiété. Il faut s’en remettre aux décisions de votre obstétricien.

Commentaires